Plaidoyer pour l’altruisme

Quand Victor Hugo rencontrera William Shakespeare.

Une introduction intime en français, des articles en français, d’autres en anglais ainsi que des révisions quotidiennes avec l’appui de commentaires, remarques, et autres feedbacks. C’est ça, un blog collaboratif.

Victime d’une surcharge informationnelle quotidienne,étudiant entrepreneur et engagé, j’ai décidé de mettre des mots sur mes actions, de réunir les post-it qui ornent ma chambre et les quelques brouillons et dessins qui égayent mon parterre.

« Chacune et chacun d’entre nous a aujourd’hui accès par une diversité de canaux, de la radio à Internet, du téléphone portable à la télévision, à une multitude d’informations instantanées et en continu. Ce roulis ininterrompu donne le sentiment d’être toujours informé. Parfois, il assiège plus les citoyens qu’il ne les libère. Cette surinformation chasse l’information et sa hiérarchisation. »

summit #4 OuiShare

Jeune étudiant entrepreneur engagé dans l’économie solidaire et sociale, et dans des projets de l’économie collaborative, je stocke mes recherches et autres trouvailles sur divers outils. Désirant instaurer une révolution scientifique – ou paradigm-shift – qui me semble être un terme plus approprié, dans l’écriture de documents et autres modèles en les rendant collaboratifs, et complémentaires. N’ayant pas la prétention de refaire le monde avec des si mais la volonté de collaborer et de créer de vrais paradigm-shift, ce blog aura la prétention d’être une passerelle entre mes idées, mes opportunités, et mes actions.

 Elle, elle me décrit comme un hipster intriguant, probablement que cette référence est due aux vinyles de Maxime Le Forestier et des Beatles traînant sur mon tapis IKEA entre l’appareil photo Polaroid, et les livres qui n’ont pas été remplacés par des livres électroniques plus communément appelés eBook. Et la barbe rousse de 18 jours doit y contribuer aussi. 

Elle, elle a un esprit critique, est philanthrope et altruiste. Elle a un charme indescriptibleinsaisissable, en s’adaptant aux saisons comme un caméléon s’adapte à son environnement. Elle me fait rire, a le syndrome de Peter Pan, et sait être égoïste. Mais elle, je ne la connais pas encore. 

Elle dit que je suis altruiste. 

ALTRUISME – Brides de l’interview du Plaidoyer pour l’altruisme écrit de la main de ce moine, bouddhiste et disciple du Dalaï Lama qu’est Matthieu Ricard: 

Les preuves sont là. Non, nous sommes pas des êtres égoïstes mus par le seul désir de maximiser notre intérêt. Non, la société n’est pas plus violente aujourd’hui qu’hier. Oui nous pouvons changer notre manière d’être et donc coopérer davantage, pas seulement à un niveau individuel mais aussi à un niveau collectif.

Qu’il s’agisse de l’économie, de l’environnement, de notre bien-être et de nos relations aux autres, nous gagnerions tous à reconnaître et à cultiver l’altruisme. 

Cette théorie de l’égoïsme universelle, c’est vraiment un a priori.

La théorie de l’homo economicus est que l’homme est raisonnable et cherche à maximiser ses intérêts. C’est une caricature réductionniste de l’être humain. Nombre d’économistes savent désormais que l’être humain ne se résume pas à ça, mais c’est vrai on a construit beaucoup de modèles économiques sur cette base. Néanmoins, il y a beaucoup d’économistes comme Amartya Sen, Joseph Stiglitz ou Dennis Snower qui mettent en avant le problème des biens communs: la qualité de l’air, les réserves d’eau douce, la démocratie et ça, ça concerne tout le monde.

Kevin Alain Ilardi, citoyen du monde

Abnégation, Amour, Bienveillance, Charité, Générosité, Humanité, Philanthropie.

Sources d’inspirations pour ce premier post qu’on été l’interview de Matthieu Ricard, ainsi que l’éloge du journal par le journal l’Humanité.
http://www.huffingtonpost.fr/2013/09/21/plaidoyer-pour-laltruisme-matthieu-ricard-interview_n_3954284.html
http://www.humanite.fr/14_06_2011-%C3%A9loge-du-journal-474267

Advertisements